COMPTOIR DES IDEES

Partant du principe que de plus en plus de citoyens exigeants et luttant pour un « mieux vivre ensemble », s’organisent sur des bases qui leurs sont propres (en adéquation avec leurs finalités), la Ligue de l’Enseignement - FOL 83 considère en tant que mouvement d’éducation populaire, comme important de permettre au plus grand nombre possible de ces collectifs non seulement d’amplifier leur audience, mais encore de faire en sorte que des convergences puissent s’établir. Aussi, pour une meilleure lisibilité, la Ligue de l’enseignement FOL 83 a souhaité rassembler et mutualiser ses moyens au service de ses collectifs et associations.
Informer, éduquer, instruire sont les vecteurs d’une citoyenneté active et démocratique. En effet, la programmation du « comptoir des idées » s’inscrit dans des finalités de mieux vivre ensemble. Chaque action vise la mixité sociale et culturelle ; la pluralité des sujets et thématiques permet une ouverture à tous les publics aussi bien dans le lien intergénérationnel que dans les lieux de vie. Le « comptoir des idées » se veut être une vitrine populaire de ce qu’est ou devient notre environnement social pour mieux le comprendre et pouvoir agir !

A VENIR : 

flyer-mai-68-1Ciné/Débat/ Mai 68

Vincennes, l’université perdue (2016)
68, mes parents et moi (2008)
Vendredi 26 mai 2017 à partir de 18h30

Vincennes, l’université perdue.Réalisé par Virginie Linhart (2016) durée 95 minSynopsis (Télérama) :L'Université de Vincennes, ouverte à l'hiver 1968, a été créée dans le sillage des événements du mois de mai pour promouvoir un autre système d'enseignement : suppression des cours magistraux, des limites d'âge, ouverture aux paysans et aux bac - 3, naissance d'un département de psychanalyse, création de cours du soir pour les ouvriers, autant de choses impensables pour un pouvoir gaulliste à bout de souffle. Pendant douze ans, Vincennes attire les meilleurs professeurs du pays : Michel Foucault, Gilles Deleuze, Jacques Lacan, Hélène Cixous, François Châtelet, Jacques Derrida, Jean-François Lyotard, Madeleine Rebérioux, Jacques Rancière ou encore Robert Castel. Mais ce joyeux chaos se trouve notamment miné par des affaires de drogue. Le prétexte idéal pour détruire Vincennes en 1980. Retour sur cette aventure.68, mes parents et moi.Réalisé par Virginie Linhart (2008) durée 52 minSynopsis (Télérama):"Je suis la fille de Robert et Nicole Linhart. L'année de ma naissance, mon père crée la première organisation maoïste française. Deux ans plus tard, il quitte l'Ecole normale supérieure pour devenir ouvrier à la chaîne chez Citroën. Comme le recommande le Petit livre rouge, il devient "établi". Si je me réfère à ma propre histoire, mai 68 n'est pas seulement l'histoire de mes parents. C'est aussi la mienne..."Virginie Linhart.